« Classique et barbare » : la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge (IVe-Xe siècle). Du corpus aux humanités numériques

Journées d’études 24-25 septembre 2020

Lieu : Paris, École du Louvre et musée du Louvre

Amorcé en 1965 sous l’égide de Jean Hubert et très partiellement publié par le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) sous le nom de Recueil général des monuments sculptés en France pendant le Haut Moyen Âge (IVe-Xe siècles), l’inventaire de la sculpture haut-médiévale a été mené jusqu’en 1984 par une équipe du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il joue un rôle majeur pour la connaissance d’une production artistique qui forme un jalon primordial dans la plastique médiévale occidentale. Seuls 4 volumes (portant sur 7 départements) ont paru, alors que l’équipe a réuni une documentation considérable encore inexploitée, reflétant une expérience et une méthodologie caractéristiques des années 1960-1980. Conservées au département des sculptures du musée du Louvre à Paris, ces archives constituent un fonds patrimonial scientifique exceptionnel que le programme Sathma (Sculptures de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge) valorise. La numérisation des données primaires (photographies, carnets, dessins, clichés) constitue un dépôt intermédiaire, accessible et exploitable par des spécialistes (chercheurs et étudiants), mais aussi consultable en ligne sur une plateforme Wiki par l’ensemble du public intéressé.

Ces journées d’étude seront l’occasion de présenter les autres corpus européens et d’échanger avec les chercheurs travaillant sur la sculpture du haut Moyen Age en traitant de son rapport avec l’architecture, des questions de formes et de datations ou encore de matériaux et de techniques.

Programme journees Sathma 24 25 09 2020bis


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search