La carrière de Pied Griffé (vallée de l’Anglin, Saint-Pierre-de-Maillé)

Présentation générale

La carrière de Pied Griffé est située à 2,5 km de la confluence entre l’Anglin et la Gartempe, en face des carrières de Rezan. Le site comprend une excavation principale et au nord quelques paliers d’extraction.

La carrière a fait l’objet entre 1960 et 1965 d’une fouille partielle par Cl. Lorenz, qui avait permis de confirmer la production de sarcophages dans cette carrière et d’apporter des éléments d’information précieux sur les techniques et les méthodes d’extraction employées par les carriers de la basse vallée de l’Anglin. La fouille a également révélé la conservation sur plus de deux mètres de remblais d’extraction constitués de « nombreux blocs plus ou moins travaillés et de morceaux d’un sarcophage brisé », ainsi que de plusieurs foyers contemporains du fonctionnement de la carrière. C’est sur cette base que nous avons à partir de 2010 repris l’étude du site, à l’aune des méthodes et problématiques actuelles de la recherche. Le plus délicat a été la reprise des données des années 1960 et la remise en question de certaines interprétations de Cl. Lorenz à la lumière des données nouvelles et des travaux récents sur plusieurs sites de production de la région.

PiedGriffe_Lorenz

Photo de la carrière avant les fouilles des années 1960 (cliché Cl. et J. Lorenz, SRA Poitiers)

La carrière de Pied Griffé est du type en alcôve, une forme caractéristique d’une stratégie d’extraction que l’on retrouve dans d’autres carrières de la vallée de l’Anglin. L’excavation a été ouverte à une vingtaine de mètres de l’Anglin (trait de rive actuel). Elle mesure 11 m de long du sud au nord et 5 m de large d’est en ouest ; la hauteur exploitée est d’environ 11 m. Dans le sondage Lorenz le front de carrière est en retrait d’environ 2,5 m par rapport au sommet du coteau et d’au moins une dizaine de mètres par rapport à sa base (observation au niveau du sol actuel). L’excavation conserve de nombreuses traces d’outils en particulier sous les niveaux de remblais, permettant de restituer les techniques et méthodes d’extraction mises en œuvre. A droite, plusieurs paliers témoignent de l’enlèvement de blocs de grand appareil et peuvent correspondre à l’ouverture d’une autre carrière.

Pied Griffé_Grosjean

Vue du site depuis le nord en 2016, avant la reprise des fouilles (cliché P. Grosjean)

Historique de l’étude

Années 1960 : inventaire des carrières des vallées de l’Anglin et de la Gartempe par Cl. et J. Lorenz

1960-1965 : fouilles de la moitié méridionale de la carrière de Pied Griffé, sous la dir. de Cl. Lorenz

2010 : reprise de l’étude du site dans le cadre d’une thèse en archéologie par D. Morleghem, UMR 7324 CITERES, Université de Tours

2016 : reprise des fouilles dans la moitié septentrionale et aux abords de la carrière, sous la dir. de D. Morleghem

Bibliographie

Lorenz, C. et Lorenz, J. – « Les carrières de sarcophages mérovingiens de la basse Vallée de l’Anglin (départements de l’Indre et de la Vienne)  », in Benoît, F. et Braunstein (dir.), Mines, carrières et métallurgie de la France médiévale, Paris, 1983, pp. 331‑361.

Morleghem, D. – Production et diffusion des sarcophages de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge dans le Sud du Bassin parisien, thèse de doctorat en archéologie, sous la dir. de J. Seigne, Université de Tours, 2016, 4 vol.

 

Suivez l’actualité des recherches (fouilles, conférences, visites) sur le page facebook du site : www.facebook.com/carrieressarcosanglin