Nécropoles et tombes rupestres

La tombe rupestre peut être définie comme une fosse creusée dans un substrat rocheux homogène et compact, dont la réalisation a nécessité l’usage d’un outillage et d’un savoir-faire particuliers ; elle peut présenter une diversité de formes, d’aménagements etc.

Un projet de recherche est actuellement en cours en Val de Loire qui vise à caractériser leur implantation, leur chronologie, les modalités de leur réalisation et leur fonctionnement.

 

Ensembles funéraires rupestres de Touraine

Une dizaine de sites funéraires médiévaux de Touraine a livré des tombes rupestres ; quelques uns ont fait l’objet de fouilles anciennes – ou plutôt de dégagements – pas ou très peu documentées. On en trouve associée à des édifices de cultes (une quinzaine de tombes dans la chapelle Sainte-Radegonde à Chinon ; une trentaine de fosses à l’abbaye de Marmoutier à Tours) ou formant des petits ensembles funéraires ruraux (trois tombes à Pont-Goubault, Saint-Epain ; une dizaine à Cravant-les-Côteaux).

Sites funéraires de Touraine ayant livré des tombes rupestres
37.0001Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Dormants, abbaye de Marmoutier, Tours
37.0002
Chapelle Sainte-Radegonde, Chinon
37.0013Maison Chevalier-Kapindji, Chinon
37.0014Vallée de Basse, Chinon
37.0016Croix de Bois – Pie Hergue, Cravant-les-Côteaux
37.0017Vieux Bourg, Cravant-les-Côteaux
37.0024Gaillon, Le Petit-Pressigny
37.0025Pont-Goubault, Saint-Epain
37.0029Petit-Thouars, Saint-Germain-sur-Vienne
37.0030Fontenay, Lignières-de-Touraine
37.0044Château de la Roche, La Roche-Clermault